FAUNE FLORE PHOTOGRAPHY

Twitter Facebook Google Plus Pint It Linkedin email

Grèbe huppé (Podiceps cristatus)

RÉFÉRENCE : DSC_4003

Le Grèbe huppé (Podiceps cristatus) est une espèce d’oiseau aquatique de la famille des Podicipédidés. C’est le plus grand de tous les grèbes. Sa parade nuptiale est connue pour sa complexité. C’est un grèbe de 46 à 56 cm de longueur avec une envergure de 75 à 90 cm, pesant entre 700 et 1 200 g. C’est le plus grand de la famille. Il n’y a pas de dimorphisme sexuel chez cette espèce. Cet oiseau présente une calotte noire, courte en saison hivernale. Le dos est sombre et les flancs présentent des reflets roux. La poitrine, la gorge, la face et le ventre sont blancs en toute saison, ce qui le distingue du Grèbe jougris. Le cou majoritairement blanc est long et fin, le bec rosé long et pointu en forme de poignard. Ses pattes sombres ont des orteils lobés, comme chez tous les grèbes. Au printemps, lors de la saison de nidification, les oiseaux des deux sexes sont ornés de touffes de plumes roux orangé à pointes noires sur le côté de la tête, et la calotte de plumes noires s’est développée en une double huppe. Les plumes des joues et des huppes sont érectiles, caractéristique utilisée lors de la parade nuptiale. Les juvéniles sont reconnaissables grâce à des bandes noires sur la tête, les joues et le cou. Ils ne possèdent pas encore de huppe. Leur corps est grisâtre. Le grèbe n’est pas à l’aise en vol, il lui faut un long élan pour décoller. Il l’est encore moins à terre. Il passe l’essentiel de son temps sur l’eau, nageant ou plongeant. Il vole assez bas, avec des battements d’ailes rapides, cou et pattes étendus et légèrement tombants. On peut alors voir une large tache blanche sur la partie supérieure et antérieure de l’aile, ainsi qu’un miroir blanc sur la partie postérieure. Lors du vol, il lui arrive souvent d’utiliser ses pattes comme gouvernail. C’est un excellent plongeur, capable de plonger jusqu’à 3 minutes et 20 mètres de profondeur, mais sa profondeur habituelle de plongée est le plus souvent de 4 à 6 m. Il se nourrit principalement de petits poissons (de 5 à 20 cm généralement) ; il en consomme de 150 à 200 g en moyenne par jour, surtout des cyprinidés (gardons, goujons, ablettes, etc.) mais sa principale proie est la perche commune. Il mange également des insectes, larves, des crustacés (dont des crevettes en milieu marin), des mollusques et même des grenouilles. Les petits sont tour à tour nourris avec des poissons et des plumes ; les plumes permettent de créer une boule protectrice au fond de l’estomac où les arêtes des poissons sont stoppées pour permettre une digestion plus lente. Au cours de cette parade, les partenaires se font face, dressent la tête et la secouent, les plumes de la huppe et des joues érigées. Ils nagent côte à côte en se frottant le cou et en poussant des cris sonores. Ils plongent, réapparaissent, puis s’approchent l’un de l’autre avec des végétaux dans le bec, se dressent poitrine contre poitrine dans l’eau, tournant la tête de droite et de gauche (voir vidéo). Cette parade peut continuer même pendant la construction du nid. Cet oiseau bruyant, surtout lors de la parade nuptiale, émet des coassements nasillards (kekekekek) et des croassements au son de crécelle (eeerrrrr).En Europe, on le trouve partout sauf dans le nord de la Scandinavie. Ceux vivant dans l’est ou au nord de l’Europe migrent vers l’ouest ou le sud. Il vit aussi en Australie, en Nouvelle-Zélande, et en Afrique équatoriale, de l’est et du sud. Il n’est qu’occasionnel en Afrique de l’Ouest.

 

Tout acte de représentation ou de reproduction d’une oeuvre (exemple : utilisation sur un site Internet), sans l’accord préalable de l’auteur, est illicite et constitue le délit de contrefaçon, délit pénal sévèrement réprimé (cf. les articles L. 335.2 et suivants du CPI).
  • Ouvertureƒ/5.6
  • Appareil photoNIKON D4
  • Prise de vue11/03/2018
  • Focale400mm
  • ISO200
  • Vitesse d’obturation1/400s
MÉTADONNÉES EXIF
  • Ouvertureƒ/5.6
  • Appareil photoNIKON D4
  • Prise de vue11/03/2018
  • Focale400mm
  • ISO200
  • Vitesse d'obturation1/400s

TAGS : Oiseaux

0 Commentaires

Aimeriez-vous partager vos pensées ?

Laisser un commentaire