FAUNE FLORE PHOTOGRAPHY

Twitter Facebook Google Plus Pint It Linkedin email

Coccinelle asiatique (Harmonia axyridis)

RÉFÉRENCE : DSC_0305

La Coccinelle asiatique (Harmonia axyridis) est une espèce de coccinelle aphidiphage (qui se nourrit de pucerons), originaire de Chine. Dès le début du siècle, mais surtout plus massivement vers la fin des années 1980, elle a été importée en Europe et aux états-Unis pour la lutte biologique. Son comportement, sa prolificité et sa voracité en font désormais une espèce invasive nuisible pour les coccinelles autochtones qu’elle tend à éliminer. La coccinelle est appelé coccinelle asiatique parce que son origine est l’Asie(pays:la Chine). Les œufs fraîchement pondus sont jaune pâle et ovales et ils mesurent 1,2 millimètre de long. Ils deviennent jaune plus foncé avec le temps. Au premier stade, la larve mesure de 1,9 à 2,1 mm puis grandit jusqu’à 7,5 à 10,7mm dans le quatrième stade (Sasaji, 1977), parfois moins 4 puis gris-noir environ 24 h avant d’éclore. Les larves sont ornées de nombreux spicules6 dont les fonctions ne sont pas connues. Sur l’abdomen, les spicules dorsaux se terminent en une triple fourche, alors que les spicules des côtés (dorso-latéraux) sont doubles. La coloration de la larve change à chaque stade larvaire, passant d’une couleur généralement noirâtre foncée pour les premiers stades, bien qu’EL-Sebaey et EL-Gantiry (1999) citent une tache rouge au centre du sixième segment abdominal. Au second stade, les côtés (zone dorso-latérale) sont ornés d’une tache orange ou les premiers et seconds segments abdominaux (selon Sasaji et Rhoades déjà cités). Au 3e stade, la coloration orange couvre les domaines latéraux dorsaux et dorsaux du premier segment abdominal et des domaines latéraux dorsaux des deuxième à cinquième segments abdominaux. Le 4e stade présente les mêmes taches orange sur fond noirâtre qu’au 3e stade, mais les spicules des secteurs dorsaux des quatrième et cinquième segments abdominaux sont également orange (Sasaji, déjà cité). Comme souvent chez les Coccinellinae, la chrysalide est accrochée à une feuille ou branchette sans être protégée du soleil, des intempéries ou prédateurs. Les restes d’exuvie du 4e stade sont attachés à l’extrémité postérieure de la chrysalide, au point d’attache sur le substrat.

 

Tout acte de représentation ou de reproduction d’une oeuvre (exemple : utilisation sur un site Internet), sans l’accord préalable de l’auteur, est illicite et constitue le délit de contrefaçon, délit pénal sévèrement réprimé (cf. les articles L. 335.2 et suivants du CPI).
  • Ouvertureƒ/7.1
  • Appareil photoNIKON D4
  • Prise de vue11/07/2016
  • Focale105mm
  • ISO100
  • Vitesse d’obturation1/200s
MÉTADONNÉES EXIF
  • Ouvertureƒ/7.1
  • Appareil photoNIKON D4
  • Prise de vue11/07/2016
  • Focale105mm
  • ISO100
  • Vitesse d'obturation1/200s

TAGS : Coleoptères

0 Commentaires

Aimeriez-vous partager vos pensées ?

Laisser un commentaire