FAUNE FLORE PHOTOGRAPHY

Twitter Facebook Google Plus Pint It Linkedin email

Âne (Equus asinus)

RÉFÉRENCE : DSC_8102

Âne est le nom vernaculaire donné à certaines espèces de mammifères quadrupèdes de taille moyenne et à longues oreilles de la famille des équidés. Le plus connu des ânes est l’âne domestique(Equus asinus), issu de la domestication de l’âne sauvage d’Afrique (Equus africanus), et à partir duquel de nombreuses races ont pu être sélectionnées. De par son origine, l’âne n’a pas de nom indo-européen. Celui-ci est un héritage du Proche-Orient qui s’est répandu dans les langues européennes à partir du latin. Ainsi le latin asinus, dérivé du sumérien anshu, est passé dans l’ensemble des langues, sauf dans le roumain. Seul le « A » accentué est présent dans l’ensemble des langues, comme asino en italien, asno en espagnol et portugais, ase en occitan et âne en français. Les caractéristiques générales des ânes sont celles des équidés. Ce sont des mammifères terrestres herbivores et périssodactyles, c’est-à-dire avec dans leur cas un doigt unique, avec des nuances pour chaque espèce : voir les articles détaillés pour plus d’informations sur leur comportement ou leur physiologie respective.  Les ânes ne possèdent pas de cinquième vertèbre lombaire comme on le retrouve dans le squelette des autres équidés2. Leurs sabots sont également caractéristiques. Plus verticaux, plus petits et plus durs que ceux des chevaux, ils n’ont pas besoin d’être ferrés, sauf s’ils travaillent. Leur poil est long, rude et présentent une grande variété de texture. La crinière, au toupet quasiment inexistant, est courte, dressée sur l’encolure et ne dépasse que rarement les 12 cm. Leur robe est généralement grise sauf sur le ventre, le museau et le contour des yeux qui sont blancs. Des races domestiques peuvent être à dominante noire, comme le Grand noir du Berry, ou brun, comme le Baudet du Poitou, ou blanc, comme l’âne blanc d’Égypte. Les races grises comme l’âne de Provence ont aussi une bande cruciale qui se dessine sur leur dos, appelée « croix de saint André ». Les espèces sauvages présentent une robe allant du gris au brun-sable, voire brun-rouge chez le kiang ou âne sauvage du Tibet. Leur cri est le braiment qui est une sorte de « Hi-Han » assez strident et puissant absolument caractéristique.

 

Tout acte de représentation ou de reproduction d’une oeuvre (exemple : utilisation sur un site Internet), sans l’accord préalable de l’auteur, est illicite et constitue le délit de contrefaçon, délit pénal sévèrement réprimé (cf. les articles L. 335.2 et suivants du CPI).
  • Ouvertureƒ/7.1
  • Appareil photoNIKON D4
  • Prise de vue21/02/2016
  • Focale90mm
  • ISO100
  • Vitesse d’obturation1/200s
MÉTADONNÉES EXIF
  • Ouvertureƒ/7.1
  • Appareil photoNIKON D4
  • Prise de vue21/02/2016
  • Focale90mm
  • ISO100
  • Vitesse d'obturation1/200s

TAGS : Mammifères

0 Commentaires

Aimeriez-vous partager vos pensées ?

Laisser un commentaire